@rhapsody-in

Je suis sous traitement Roaccutane (ou Curacné) depuis deux mois maintenant, et comme cela m’a été beaucoup demandé, je vais mettre en place un genre de carnet de bord pour vous tenir au courant et vous informer du déroulement.

RDV chez la dermatologue

J’ai pu rapidement obtenir un premier RDV chez une des meilleures dermatologues de Lille (Dr. Pape).
Compréhensive et à l’écoute, elle a estimé après avoir écouté l’historique de mon acné que le traitement par Roaccutane serait bénéfique.
Mon acné n’est ni inflammatoire ni sévère mais elle est persistante et résistante à tous les autres traitements.

Elle m’a bien expliqué qu’il s’agissant d’un traitement lourd pour le corps et l’esprit. Je m’étais déjà bien renseignée, et étant étudiante en dernière année de psychologie, je ne m’inquiète pas trop des répercussions psychologiques.
Le plus contraignant dans ce traitement, c’est peut-être le suivi intense (que je n’imaginais pas) par le corps médical. Il faut voir le dermatologue une fois par mois, 3 jours après avoir réalisé une prise de sang. Cette prise de sang est obligatoire chez les femmes pour vérifier si une grossesse n’est pas en cours. Roaccutane a de graves effets secondaires en cas de grossesse, qui est contre-indiquée tout le long du traitement bien sûr.
Cette visite chez le dermatologue, avec les résultats de la prise de sang, lui permet de vous prescrire à nouveau le traitement pour un mois. Et de l’augmenter ou de le réduire en fonction de vos ressentis, de ses effets, etc…
Et ce, tous les mois tout au long du traitement !

Je suis donc retournée chez la dermatologue 4 jours après avec ma prise de sang. Comme tout était OK, elle m’a remis un petit carnet de suivi que je dois avoir avec moi à chaque RDV. Ce carnet contient les informations de début de traitement et il est rempli par le dermatologue chaque mois avec les résultats de la prise de sang. Sans ça, le pharmacien ne pourra pas vous délivrer votre boîte de médicaments ! Et autant vous dire qu’ils ne rigolent pas du tout avec ça… La pharmacienne a failli ne pas me donner le traitement car mon carnet était imprimé (la dermato n’en avait plus) !

Mon traitement

J’ai commencé avec la concentration la plus faible en isotrétinoïne, 20mg, pour éviter les effets secondaires trop lourds au début, surtout la poussée de boutons du premier mois.
Mon traitement devrait durer 6 à 8 mois.
Lors du deuxième RDV, la dermato a augmenté à 30mg car je supportais très bien le traitement.

 

Mes produits

Visage

J’utilise une routine simple Tolerina Ultra de La Roche-Posay composée :

Le matin, je passe un coton d’hydrolat de rose pour réveiller le teint et décongestionner les boutons.

Pour mes lèvres, j’utilise toujours un stick baume Crazy Rumors. Composition ultra-safe et il contient du beurre de karité. Il existe plein de parfums donc je ne risque pas de me lasser…(un peu de fun dans cette routine!).

Corps

Je me lave avec le Soin toilette intime « Sécheresse » de Rogé Cavaillès pour prévenir les tiraillements et maintenir l’hydratation, surtout sur les muqueuses qui deviennent très fragiles pendant le traitement.

J’applique quotidiennement le lait corps ultra-hydratant de Topicrem car il suffit pour l’instant et qu’il pénètre vite (je déteste les textures baumes…j’espère ne pas devoir y passer au quotidien).

 

Mes ressentis

La première semaine a été difficile car tous les boutons ressortent, sont extrêmement inflammés. Ma peau du visage a aussi démangé pendant les deux premières semaines.
Au bout du premier mois, j’avais encore des boutons mais ils partaient bien plus vite.
Après deux semaines à 30mg, je n’avais plus de boutons (sauf un ou deux) et une peau de bébé. Merveilleux pour moi qui me bat avec ma peau depuis toujours ! La peau est nette, pas de pores visibles, ni de microkystes !
Mes lèvres ont commencé à devenir sèches immédiatement, et en gros, je ne peux plus les laisser sans baume à lèvres (j’ai déjà vidé 3 sticks…).
J’ai eu une petite poussée d’eczéma sur le corps mais sinon RAS, je m’attendais vraiment à bien pire !
Au niveau des yeux, ils ne sont pas trop secs mais ont tendance à démanger si je les frotte trop. Du coup, j’ai exclu le mascara de mon make-up quotidien.
Rien à dire sur l’humeur ou la fatigue, car d’autres facteurs entrent en jeu.

Voici une photo au début du traitement…

 

On se retrouve bientôt pour la suite, et une autre photo !

Avez-vous fait ce traitement ? Si oui, avez-vous des conseils ?
N’hésitez pas à me le dire en commentaire !

– Mathilde

 

1 commentaire

  1. Jai commencé le traitement il ya 2 jours jai eu une poussée de kystes il ya 1 mois . Ca faisait longtemps que je nen avait pas eu mais jai toujours eu la peau degeu points noirs pores dilatés … jai 33 ans et depuis l age de 19 ans javais essaye rubozinc antibio , lotions mynocicline, des cremes antibio des cachets , l homeopathie , laser … ca part quelques mois mais pas peau nickel… et ca reviens apres .. donc la jen ai eu marre jai demande le.roac on ma prescrit 20 mg je pese 70 kg mais jai presque pas de boutons cest vraiment la.peau encombree et sale
    Pour linstant pas d effet secondaires .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*