@rhapsody-in

Ça y est ! Après 9 mois de traitement Roaccutane, j’ai enfin réalisé ma dernière prise de sang.
Bilan de ces quelques mois…

Le traitement

Concrètement, ce traitement qui a très mauvaise réputation, a été très bien toléré par mon organisme. Mes taux n’ont quasiment pas bougés au cours des mois et je n’ai eu que des effets secondaires minimes.
C’est un traitement facile à prendre : hop, les gélules le matin et c’est tout.
Après une semaine, il intègre la routine et on l’oublierait presque.
Même le RDV et la prise de sang mensuels ne m’ont pas gêné… Il y a eu quelques loupés (vacances, oublis de la prise de sang, absence du dermato) mais globalement tout s’est bien déroulé.

Pour bien gérer ce traitement, je dirais qu’il faut :
– le prendre en étant bien informé : ne pas hésiter à voir 2 dermatologues différents pour confronter leurs avis. Roaccutane est un traitement à ne prendre qu’en dernier recours, lorsque vous avez passé l’âge des bouleversement hormonaux de l’adolescence et que ni les antibiotiques, ni les contraceptifs hormonaux, n’ont aidé votre acné.
– pour autant, ne pas s’en faire une montagne. C’est un traitement, il a des effets secondaires notables, comme tous les médicaments. Si vous le commencez en vous disant que c’est terrible et dangereux, il y a de fortes chances que cet état psychologique induise une somatisation et que vous trouviez que vous le tolérer moins bien !
– être organisé : prise de sang 3 jours avant le RDV, prévision des RDV sur un mois, délivrance du traitement sous 7 jours… C’est un traitement à prendre avec sérieux et rigueur.
– être patient : même si les effets sont relativement rapides, ils peuvent ne pas être linéaires. Des poussées de boutons sont à prévoir 2-3 semaines après le début. C’est aussi un traitement qui est long (même si je suis le parfait contre-exemple) et dure en moyenne 12 mois !
– protégez-vous : tout le monde peut ne pas être d’accord avec votre choix, dites-vous que c’est la plupart du temps par désinformation ! Les gens pensent que Roaccutane rend dépressif et pousse au suicide… Alors qu’aucune étude n’a certifiée cette corrélation. Informez-les et s’ils ne veulent rien entendre, fermez vos oreilles et ne vous battez pas. Vous savez pour quoi vous vous le faites.

Mon expérience

Je vous ai livré le suivi de mon traitement, mois par mois sur ce blog. Je ne vais pas reprendre toute mon expérience ici et vous invite à vous rendre sur les articles consacrés.

Comme je vous le disais, mon traitement s’est réellement bien passé. Je souffrais d’acné « génétique » que rien n’avait soigné depuis mes 10 ans. C’était donc pour moi la dernière solution.
Je suis globalement très satisfaite de ce traitement : je n’ai plus d’acné de façon constante sur les joues et les mâchoires. Je suis débarrassée des boutons disgracieux dans mon dos et mon décolleté et ça, c’est une réelle victoire.
Sortir épaules nues, oser les décolletés, ne plus me maquiller. Une révolution dans ma petite vie de femme !
Par contre, je déplore les effets délétères du traitement : ma peau a tendance atopique est devenue ultra-sujette à l’eczéma. C’est mon nouveau copain de vie… Je sais que ce n’est pas une fatalité donc j’ai l’intention de faire des examens médicaux approfondis, notamment sur le plan des allergies.
J’ai découvert aussi, ce qu’était que l’acné hormonale. Vous savez, le petit spot dont tout le monde parle en période de règles ? Et bah ça y est, moi aussi je l’ai ! Il revient toujours à la même période, et repart aussitôt… Et ce bouton, je l’aime d’amour et ne le torture pas quand il apparaît.
Ce traitement m’a bien aidé à prendre conscience de mon corps et à l’accepter. Que quand il fait ci ou ça, c’est pour une raison et que sa manifestation est nécessaire. Je suis entrain d’apprendre à l’aimer ce corps, parce que je le trouve enfin beau !
Finalement, je suis contente d’avoir sauté le pas. Les prochains mois nous diront si ça a fonctionné pleinement mais la dermatologue était plutôt confiante.
Et moi aussi, j’ai confiance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*